Algerie: Femmes de Hassi Messaoud, les commanditaires doivent payer

Sábado 29 de enero de 2005.

L’affaire des femmes de Hassi Messaoud continue de susciter des ractions et des motions.

Le jugement des trois relaxs du procs de Biskra, mais aussi des commanditaires de l’agression, a t revendiqu mercredi lors d’une rencontre organise par l’AFEPEC.

Sur 38, 31 n’ont pas retir leur plainte mme si seules trois d’entre elles ont eu encore le courage et la force de se prsenter au dernier procs intent en appel par le reprsentant du ministre public et auquel ont pris part six des 29 accuss. Parmi les victimes, une d’entre elles rside An Beida.

Alors qu’une visite a t effectue chez elle, on apprend que deux autres femmes ont t reues ici mme, Oran, les week-ends derniers. A la veille de ce mme procs, lors d’une rencontre similaire tenue au sige de l’AFEPEC, un comit de soutien a t mis en place et comporte non seulement des associations diverses, y compris le collectif femmes de l’UGTA, mais aussi des reprsentants locaux des partis de la mouvance dmocratique. Deux autres associations de femmes - FARD (Femmes algriennes revendiquant leurs droits) et FAM (Femmes algriennes mdecins) - s’taient engages pour soutenir de manire active cette initiative. Une runion commune a t tenue le 11 janvier.

Benachour Djame. El Watan


Nedstat Basic - Web site estadsticas gratuito