France : l’université plus sexiste que le Sénat


 

Plus les postes sont prestigieux, plus rares sont les femmes, telle reste la devise de l’université française selon le bilan des dernières campagnes de recrutement d’enseignants chercheurs publié par le ministère de l’Education nationale. Alors que les femmes sont majoritaires parmi les étudiants, et ce jusqu’au 3e cycle où elles représentent 51% des inscrits, leur recrutement au sein de cette université demeure inégalitaire.

Elles ont représenté sur la première session 2004 : 41 % des maîtres de conférence reçus (premier niveau d’entrée dans la carrière) mais seulement 25 % des professeurs d’université nommés. Certaines disciplines se distinguent par leur sectarisme telles l’histoire du droit, les maths ou la philosophie. Quant aux présidentes d’université, elles ne sont que 8 sur les 85 postes existants (soit moins de 10%).

Source : Le Monde/Penelopes



31 décembre 2004



 



......... Nedstat Basic - Web site estadísticas gratuito Site réalisé avec SPIP