Violence domestique a Chypre

Par Xenia Andreou

 

La violence domestique est devenue, récemment, un problème important. Cependant, le fait de voir surgir la tête de cet horrible monstre est peut être, finalement, positif, vu que personne n’en parlait dans le passé, ce qui n’exclut en rien que le phénomène existait. Selon un discours fait par l’ancien Ministre de la Justice, “le problème de la violence dans les familles [à Chypre] est sérieux et dans la grande majorité des cas les victimes en sont les femmes et les enfants ou personnes qui sont financièrement, socialement, et psychologiquement faibles.

Durant les dernières années, les cas de violence et d’abus ont été rapportés à la police et à d’autres agences plus facilement, mais ils donnent malheureusement des indications sur l’aggravation du problème. De plus, le vieux mythe qui expliquait que ce problème ne touchait que les gens de basse extraction sociale est définitivement nié.

La loi sur la violence dans la famille (Prévention et Protection des Victimes) approuvée en1994, et tout de suite améliorée et substituée en 2000, vient de loin pour protéger les droits des plus vulnérables par rapport aux violences.

Cependant ; comme le Ministre lui-même l’a reconnu, pour l’efficace mise en œuvre de la législation, il faut un effort collectif, systématique et coordonné de tous les agences impliquées, à la fois gouvernementales et non gouvernementales. Une attention particulière a été portée, par exemple, envers les forces de police.

Ce corps, traditionnellement dominé par les hommes, a une perspective plutôt différente sur le problème et mérite tous les efforts de sensibilisation et d’entraînement.

Fragment du text : Femmes à Chypre : L’autre moitié du ciel.



1er janvier 2005



 



......... Nedstat Basic - Web site estadísticas gratuito Site réalisé avec SPIP